Livraison en 48/72h | Livraison offerte à partir de 50,00 € d'achat | Contactez-nous 09 81 15 27 03 ☏

The Witcher Monster Slayer : prépare-toi, Sorceleur !

Publié par Geekabrak SARL le

The Witcher Monster Slayer : prépare-toi, Sorceleur !

The Witcher Monster Slayer est un jeu mobile qui reprend certains code de jeux type Pokémon Go, se basant sur la carte Google Maps pour vous localiser. Les phases de combat rappellent cependant celles de Dragon Quest Swords sur Nintendo Wii.


Vous vous retrouvez dans la peau d'un Sorceleur en devenir, prêt à combattre et à chasser les engeances qui se présenteront autour de vous. Mais attention, leurs faiblesses ne sont pas toutes les mêmes, il faudra vous adapter avant qu'elles ne prennent le dessus.

Vous pourrez également collectionner les trophées laissés par vos ennemis (souvent leur tête, il faut être honnête), ce qui vous fera engranger de l'expérience supplémentaire.

 



Malheureusement, le jeu rencontre encore des bugs, parfois trop. À certains moments, l'application refuse tout bonnement de se lancer... De quoi frustrer les joueurs et les faire arrêter très rapidement.

Un des plus gros défaut du jeu reste également sa jouabilité. Les quêtes qui vous sont données vous amèneront à devoir vous déplacer OBLIGATOIREMENT afin de la compléter. Pour imager mes propos, j'habite dans un petit village de campagne. La toute première quête qui a été donné m'amène à marcher en direction de champs de culture en suivant des chemins empruntés uniquement pas les tracteurs... Tout ça pour valider ma toute première et unique quête !

Il faut que ce soit corrigé, car l'expérience joueur peut réellement en prendre un coup. Là où Pokémon Go permet de jouer sans trop bouger, où The Walking Dead Our World qui permet d'activer un mode de déplacement au joystick pendant 15 min pour au moins pouvoir explorer, The Witcher Monster Slayer décide à votre place où vous devez aller, que ce soit simple d'accès ou non.

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.